Va t-on réformer la plus-value immobilière ?

Journaldelagence.com
07/03/2018

Alors que le gouvernement vient d’instaurer une mesure permettant d’exonérer largement de taxes sur les plus-values les terrains constructibles, le Conseil des prélèvements obligatoires (CPO) de la Cour de Compte souhaite durcir encore plus le ton. « S’il n’est pas proposé de revenir sur l’exonération de la plus-value immobilière réalisée lors de la cession de la résidence principale, les modalités de calcul des plus-values pourraient évoluer afin de faire disparaître les abattements pour durée de détention, au profit d’une prise en compte de l’érosion monétaire. Cela permettrait de (…) neutraliser l’incitation fiscale à la rétention des biens immobiliers dans l’arbitrage des ménages, les cessions intervenant avant cinq ans étant, dans le régime actuel, pénalisées« , précise le CPO.

Une question patrimoniale? Posez votre question ci-dessous et votre conseiller y répondra.