Retraites : attention au bonus-malus à partir de 2019

Leparisien.fr
28/02/2018

A compter du 1er janvier prochain, les salariés nés après 1956 voient les règles de leur retraite évoluer. En effet, l'accord d'octobre 2015 signé par les partenaires sociaux pour renflouer les caisses des régimes de retraite complémentaire (Agirc-Arrco) va instaurer un système de bonus-malus. Objectif : inciter les personnes nées à partir de 1957 à travailler plus longtemps. Tous les salariés nés après 1956 qui demanderont à bénéficier de leur retraite avant 67 ans, dès lors qu'ils sont munis de tous leurs trimestres, subiront automatiquement une minoration de 10 % sur leurs pensions complémentaires. Ce malus sera appliqué durant trois ans et ce au plus tard jusqu'à 67 ans, âge à partir duquel il ne s'applique plus. Les retraités à très faibles revenus, exonérés de CSG (contribution sociale généralisée), échapperont au dispositif, et ceux qui, un peu moins mal lotis financièrement, bénéficieront d'un taux réduit de CSG ne subiront qu'une décote de 5 %. Autres exemptions prévues par les textes : les handicapés avec au moins 50 % de taux d'incapacité, les aidants familiaux (ayant un enfant handicapé), les assurés bénéficiaires du régime de base dans le cadre du dispositif amiante, les personnes reconnues inaptes au travail, les mères ouvrières ayant élevé au moins trois enfants.

Une question patrimoniale? Posez votre question ci-dessous et votre conseiller y répondra.