Pourquoi certains contribuables qui ne payaient pas l'ISF vont devoir payer l'IFI

bfmbusiness.com
02/05/2018

Le fisc précise : "les dettes ne sont déductibles qu'à hauteur de la fraction de la valeur imposable des actifs correspondants". Toute la subtilité du changement est dans cette formule un brin absconse. À l'époque de l'ISF, pour établir le montant sur lequel il allait être taxé, un particulier décomptait en effet 30% de la valeur de sa résidence principale (principe inchangé) et déduisait 100% de son crédit. Mais avec l'IFI ce n'est plus le cas. Comme le relève Capital, la résidence principale n'étant imposée que pour 70% de sa valeur, la part de la dette déductible ne pourra l'être qu'à 70% également.

Une question patrimoniale? Posez votre question ci-dessous et votre conseiller y répondra.