Les fonds patrimoniaux au banc d’essai

LesEchos.fr
17/11/2018
Les crises successives ont mis au goût du jour les fonds patrimoniaux. S’ils permettent de ne pas subir de plein fouet les marchés baissiers, leurs performances en 2015 ont été globalement assez décevantes.

Pour juger de la performance d’un fonds, son comportement doit être observé sur trois à cinq ans, pour se faire une idée de la régularité de la performance. « Les fonds patrimoniaux doivent avoir pour préoccupation de piloter la volatilité et d’offrir ainsi le meilleur couple rendement-risque  », explique Loïc Bécue, gérant d’Amundi Patrimoine. Une volatilité faible (comprise entre 4 et 8 pour les fonds patrimoniaux, contre 12 à 15 sur des fonds actions) indique des performances assez régulières.

Autre indicateur ­intéressant : le « maximum drawdown » ou perte maximale qu’aurait subie un investisseur en achetant le fonds au plus haut et en le revendant au plus bas. Si la perte possible était de 40 %, le fonds ne peut clairement pas être qualifié de patrimonial.

 

 

 

Une question patrimoniale? Posez votre question ci-dessous et votre conseiller y répondra.