Le gouvernement va supprimer les commissaires aux comptes dans les PME

Lesechos.fr
18/04/2018

Concrètement, les ministres de l'Economie et de la Justice vont relever les seuils déclenchant l'obligation de nommer un commissaire au compte au niveau du seuil européen, dans le but de s'aligner sur la réglementation de l'Union. La réforme européenne de l'audit en 2016 a fixé à 8 millions d'euros de chiffre d'affaires le seuil d'audit légal obligatoire ; il est, aujourd'hui, de 3,1 millions d'euros en France. L'impact de cette mesure sera lourd pour les « CAC ». La profession perdrait un quart de ses mandats, soit 620 millions d'euros de chiffre d'affaires, selon le rapport de l'IGF. Les commissaires aux comptes mettent en avant que cette réforme entraînerait un plan social de 6.000 à 7.000 emplois salariés et toucherait 3.500 professionnels qui exercent de 75 à 100 % de leur activité dans les mandats concernés par cette mesure.

Une question patrimoniale? Posez votre question ci-dessous et votre conseiller y répondra.