Epargne retraite : les assureurs dégainent leur botte secrète

Cbanque.com
21/03/2018

Parmi les propositions de Bercy : « Développer et simplifier les produits d’épargne-retraite, pour les faire converger autour de caractéristiques communes. » Dans les rapports préliminaires, cet objectif se traduit même par la création d’un nouveau produit, le Compte Avenir, remplaçant les produits existants. La solution de la FFA (Fédération française de l’assurance) : Revavie, « nom de code » du produit unique proposé par la fédération. Cette « assurance retraite » serait ainsi accessible à tous (salariés, indépendants, fonctionnaires, « sous forme individuelle ou collective », etc.), serait bloquée en phase d’épargne jusqu’à la retraite, et assurerait ensuite un « complément de revenu garanti » en rente viagère. Revavie, dont le nom pourrait évidemment changer, viendrait remplacer les actuels Perp, contrats retraite Madelin et autres plans d’épargne retraite entreprises (dits PERE ou « article 83 »). Sur ce point, Bernard Spitz s’est toutefois voulu prudent : « Les modalités sont en plein débat », a-t-il répondu à une question sur l’identité des produits ayant vocation à disparaître. Les assureurs donnent en revanche des gages de bonnes intentions en proposant que Revavie soit « transférable » d’un assureur à un autre.

Une question patrimoniale? Posez votre question ci-dessous et votre conseiller y répondra.