Des précisions sur le seuil de 150.000 € évoqué chez Emmanuel Macron

Argent.boursier.com
23/03/2017

« Le plafond de 150.000 euros s’apprécierait bien évidemment par personne et non par contrat, répond une source proche du candidat contactée par L’Argent & Vous. Et en ce qui concerne les encours de plus de 150.000 euros, seule la part excédant ce niveau serait concernée par le taux unique de 30 % ». Les gros contrats pourraient donc se retrouver avec une double fiscalité en cas de rachat. Ce serait aussi le cas des contrats mixtes (alimentés avant et après la réforme). « L’objectif est de simplifier le cadre mais l’assurance-vie est une mécanique complexe. Aujourd’hui, tout n’est pas encore arrêté. (…)  L’idée générale est de faire en sorte que pour les investisseurs avertis et aisés le cadre fiscal de l’assurance-vie soit neutre comparé à celui des autres placements soumis au taux unique de 30 % ».

Une question patrimoniale? Posez votre question ci-dessous et votre conseiller y répondra.