Ces nouvelles formes d'escroqueries financières pointées par Tracfin

Lefigaro.fr
12/12/2017

Comme chaque année, la cellule française de renseignement financier Tracfin dresse un tableau des nouvelles formes de fraudes financières. Créé en 2006, le dispositif du certificat d'économie d'énergie (CEE) . «Une fois que le délégataire a accès au marché, le risque est qu'il présente des dossiers fictifs, afin de bénéficier de CEE sans avoir effectué les travaux correspondants», peut-on ainsi lire dans le document. En 2016, Tracfin a également observé une augmentation des fraudes liées aux prélèvements SEPA. Soit la fraude consiste à percevoir des prélèvements non-autorisés, mis en place à l'insu des débiteurs et sans le document rempli et signé par le détenteur du compte qui fait l'objet du prélèvement, soit cela repose sur le délai de remboursements des prélèvements SEPA qui peuvent s'effectuer 8 semaines après l'opération. Le service de Bercy constate également la multiplication des offres de pierres précieuses d'investissement. Toutefois, il s'avère que «les clients ne disposent pas de la marchandise achetée et ne semblent détenir aucun justificatif de propriété. Enfin, dernier moyen de fraude pointé du doigt par Bercy: les terminaux de paiements électroniques. Certains prestataires qui installent ces TPE proposent des terminaux «permettant de faire dériver une partie des chiffres d'affaires vers des comptes étrangers non déclarés».

Une question patrimoniale? Posez votre question ci-dessous et votre conseiller y répondra.